En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) afin de réaliser des statistiques anonymes de visites,
et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux.

Le crapauduc

Pour préserver et mieux connaître les populations d’amphibiens.

Chaque année, à la fin de l’hiver, des centaines de grenouilles et crapauds traversent la rue Jacquin, au niveau du domaine de Beauregard, pour atteindre le plan d’eau situé de l'autre côté, dans la pâture. En effet les amphibiens convergent en direction des zones humides (étangs et mares) pour réaliser leur cycle de reproduction. Mais le franchissement de la route communale fréquentée est fatal à bon nombre d’entre eux.

Ainsi, depuis 2015, la commission environnement de la commune, avec un groupe de bénévoles se mobilise dans le cadre du projet de la protection des amphibiens et de la sensibilisation à la fragilité des zones humides.

De fin février à avril, un crapauduc est mis en place : un barrage temporaire d’environ 500 m en parallèle à la voirie. Chaque matin, les batraciens sont collectés dans des seaux par les bénévoles. Ils sont comptabilisés et répertoriés avant d'être relâchés de l'autre côté de la route (en 2015 : 996 individus comptabilisés).